A Propos de l’artiste

A Propos de l’artiste

Didier Rousseau-Navarre a créé le jardin botanique de Marnay sur Seine, dont il est Conservateur.

De formation artistique, son travail et sa recherche de sculpteur l’ont entrainé sur les chemins des sciences de la botanique.
Administrateur des Jardins Botaniques de France et des pays Francophones, il siège au  Conseil d’ Orientation  Stratégique de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité.
Son travail d’artiste est porté par un postulat résolument athée, il soutient que l’origine du vivant est la manifestation du désir dans ses multiples formes et que la nature procède d’elle même sans qu’une quelconque volonté omnisciente ou omnipotente n’ai eu à intervenir.
Ses œuvres révèlent l’intimité du végétal avec un regard naturaliste, elles évoquent aussi le rapport qu’entretient l’histoire de l’humanité avec l’environnement et les plantes en particulier.

Son cheminement a d’abord exploré l’histoire  des rapports de l’homme à la nature dans l’héritage religieux et philosophique.

Mais c’est dans le constat de la perte relationnelle homme/nature que le travail opère aujourd’hui, dans un postulat militant préoccupé  d’écologie et de paysage.

Ses affinités électives suivent des traces: celles de  Épicure à Gaston Bachelard jusqu’à Augustin Berque,

Et puis, l’arbre est et restera le compagnon de l’histoire des hommes c’est de cela dont les œuvres de Didier Rousseau-Navarre témoignent.

2 Commentaires

  1. Salut Didier!
    Beau texte, belle graines!
    Excellent souvenir de nos 2 jours passer ensemble chez mes cousins;)
    Bien amicalement
    Yves

    45 40′ 18.053″ N
    6 20′ 58.169″ E

  2. Wylleman

    Je n’avais pu être présent au vernissage de l’exposition! Je n’avais pas eu le temps de m’attarder parmi les 1226 visiteurs des 25 et 26 mars. Mais je me suis rattrapé et régalé hier, 2 avril, pendant 4 heures, tout comme les 12 visiteurs qui sont passés. L’exposition « Les graines de l’Art », gagne à être vue..et elle est au Domaine de la Grange-la Prévôté, jusqu’au 4 juin inclus, à Savigny le Temple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *